assurance retraite

L’assurance retraite, on en parle ?

Pour tous les travailleurs, la retraite est une étape cruciale de la vie, car c’est le moment où ils font face à une baisse importante de leurs revenus. Cependant, il est possible d’augmenter les ressources en prenant une assurance retraite. Différents produits proposés permettent de compléter les ressources données par les régimes existants. Tout de suite, zoom sur l’assurance retraite.

C’est quoi l’assurance retraite ?

L’assurance retraite est une solution qui permet une fois l’âge atteint de profiter d’une belle retraite, car elle permet de garder le niveau de vie actuel. En effet, elle assure un revenu supplémentaire aux travailleurs une fois qu’ils sont à la retraite. En Hexagone, l’assurance retraite comprend 3 régimes : régime général ou de base, régime complémentaire et épargne retraite individuelle ou collective. À noter que ce sont ces dernières qui sont sous la gestion des compagnies d’assurance. On trouve différentes sortes de contrats d’assurance retraite : contrat à cotisations spécifiques, contrat à prestations définies, contrat en sursalaires et les indemnités de fin de carrière. Pour information, la plupart des solutions de prévoyance des établissements d’assurance retraite reposent sur la loi Madelin datant du 11 février 1994. Son but est de permettre aux salariés d’avoir un complément de pension de retraite. C’est très avantageux pour les retraités qui ne peuvent pas se limiter aux revenus octroyés par les régimes de base et les complémentaires conventionnels. Pour information, l’assurance retraite a été mise en place en 1945 en même temps que la Sécurité sociale.

L’assurance retraite selon le salarié

assurance retraite
Crédits : Twenty20

Les contrats d’assurance retraite se choisissent suivant le profil du salarié : salarié-cadre, employeur et simple employé ainsi que du secteur d’activité : privé, public ou professions libérales. Ainsi, on trouve 3 types de contrats qui fonctionnent tous par cotisations : le contrat pour les gérants majoritaires du secteur privé, le contrat pour les travailleurs indépendants ou les professionnels libéraux, médicaux et artisanaux et le contrat pour les simples salariés. Le premier contrat est un contrat par capitalisation, sa souscription est faite par l’entreprise, et il sera donc classé dans les charges de cette dernière, notamment les charges déductibles. Pour le deuxième contrat, il est souscrit individuellement auprès de la compagnie d’assurance. C’est un contrat par capitalisation entrant dans la catégorie des charges déductibles de l’impôt sur le revenu (IR). Pour le troisième contrat, il est souscrit par les sociétés pour leurs salariés, et on en trouve plusieurs types : contrat par capitalisation à court et à long terme, contrat sur le long terme par rente… Le taux plein change suivant l’affiliation du travailleur (50 % pour le régime général des salariés, 75 % pour le régime des fonctionnaires et 100 % pour les professionnels libéraux).

En plus de l’assurance retraite, les travailleurs peuvent aussi prendre un plan d’épargne retraite ou PER. Ce dernier présente de multiples avantages à ne citer que la possibilité de reprendre le capital s’il y a une urgence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.